Recherche

Sur la comète

Association étudiante – Nantes 2016

La complainte du Végé

Végétarisme, végétalisme, véganisme, autant de mots hyper à la mode qu’il y a de clichés qui circulent sur ces pratiques. Parce que l’ignorance est parfois sacrément drôle, voici un petit florilège de ce qu’on peut parfois entendre. 

– Alors comme ça, tu manges plus de viande ?

– Nope !

– Tu vas faire une overdose de poisson si tu continues !

– Le poisson, c’est de la viande.

– Bah non, le poisson, c’est du poisson.

– Disons que je ne mange pas d’animaux alors.

– Mais tu manges quoi du coup ?

… *lève les yeux au ciel*

– Moi je pourrais pas. Manger que des légumes, je pourrais pas.

– Mon alimentation est quand même un peu plus variée que ça.

– Ah ?

– Légumes, légumineuses, céréales, fruits, …

– Mouais. Mais t’as pas peur que ce soit un frein à ta vie sociale ?

– Comment ça ?

– Si les gens savent que tu vas venir et chipoter, plus personne ne t’invitera à manger. La bouffe, c’est fédérateur. C’est sacré même.

– Tu sais, je ne fais pas ça pour les autres.

– Et si t’es invité à une soirée raclette, tu fais comment ?

– C’est sûr que si on enlève la charcuterie et le fromage, il ne reste pas grand-chose. Mais je pense qu’il y a moyen d’adapter, avec du fromage végétal et plus de légumes.

– Hérétique ! T’as pas honte de dire un truc pareil ? T’es français quand même.

– Je ne vois pas le rapport.

– La France, c’est le pays du bon fromage. Tu devrais être fier de ton patrimoine culinaire.

– J’empêche pas les autres d’en manger.

– Ouais bah heureusement. Moi je pourrais pas m’en passer. Une vie sans saucisson, ni fromage, c’est pas une vie.

– Question d’habitude.

– Ouais enfin, si c’est pour manger des graines et devoir vendre un rein à chaque fois qu’il faut payer les courses, ça vaut pas le coup.

– C’est pas forcément plus cher.

– Mais si c’est plus cher. Manger bio, c’est pas donné !

– Je ne mange pas que bio. Il faut arrêter les clichés.

– Ah ça y est, j’ai compris. Tu fais ça pour perdre du poids !

– Pas vraiment non.

– T’as bien dû perdre quelques kilos avec ton régime spécial herbivore.

– Les frites, c’est gras ET végétalien.

– C’est pas faux.

– C’est végétalien que tu n’as pas compris ?

– Je vois pas vraiment pourquoi tu fais ça.

– L’écologie, la santé, la souffrance animale …

– Qui te dit que ta carotte elle ne souffre pas quand tu la fais cuire ?

– Allez viens, je t’offre une bière. Ça, ça met tout le monde d’accord.

Lucie TOBIN | Le Comète

L’hypersexualisation, le mal du siècle ?

L’hypersexualisation, ou sexualisation précoce, est un terme que l’on emploie depuis plusieurs années pour désigner une exposition précoce des enfants face à la sexualité, notamment véhiculée par les modes vestimentaires, et des comportements sexuels des jeunes.

Il existe aujourd’hui une hypersexualisation généralisée dans notre société. Nous sommes entourés de références sexuelles. Cette omniprésence se caractérise par la publicité (télévision, panneaux publicitaires, magazines, internet…), les films, les sites internet, les clips musicaux, mais aussi par les téléréalités. Cette hypersexualisation est répandue aujourd’hui par de multiples moyens. Mais cela est davantage ancré par la télévision, et par le relais d’internet.

Les jeunes filles pour former leur identité s’approprient généralement un modèle féminin. Elles vont alors avoir recours au mimétisme. Si parfois la jeune fille prend comme modèle sa mère ou sa grande sœur, cela peut être aussi les médias. Les images véhiculées par les médias peuvent façonner l’identité de nombreuses jeunes filles. L’exposition aux téléréalités ou aux clips musicaux sulfureux peut donner une image troublée de la femme aux jeunes filles, mais également avoir des conséquences.

Quelles sont les conséquences des médias sur les jeunes filles ? 

Toute cette hypersexualisation provoque des conséquences :

  • Une diminution de l’estime de soi et de la confiance en soi.
  • Une objectivation du corps.
  • De la violence dans les relations amoureuses et banalisation de cette violence.
  • Une notion floue du consentement.
  • Une sexualité de performance où il y a peu de place pour l’intimité, c’est-à-dire se connaitre et connaitre l’autre.
  • Une pression vis-à-vis de certaines pratiques sexuelles, qui provient d’une conception que se fait la jeune fille de ce que les garçons veulent sexuellement.
  • Normalisation de l’érotisation des jeunes par l’adulte.
  • Une augmentation de la vulnérabilité face à l’exploitation sexuelle.
  • Une valorisation du paraitre au détriment de l’être.
  • Etc.

Ces conséquences sont aussi présentes chez les garçons :

  • Anxiété de performance
  • Perception de la fille comme un objet sexuel
  • Représentation déformée de la sexualité (déception)
  • Discours vulgaires et comportements violents
  • Pression et contrôle sur la partenaire
  • Etc.

Comment réagir ?

Chacun de nous peut réagir à son échelle. Il est important de sensibiliser les plus de jeunes des risques. Des solutions hypothétiques peuvent être envisagées, notamment une éducation à la sexualité globale dès le primaire (CM1-CM2). De plus, susciter les jeunes filles et les jeunes garçons à se poser des questions leur permettrait de développer un esprit critique, mais également de fonder leur propre vision vis-à-vis de ce qui les entoure et surtout de leur apporter des repères pour leur réflexion à venir. Enfin, la circulation d’images inappropriées aux enfants ne peut pas être interdite. Néanmoins elles peuvent être employées pour informer sur les dangers des médias, pour en discuter.

Chloé Gornouvel | Le Comète

Décrypte ta politique | Sondages : retour sur les fail de 2016

Tu entends ce mot à chaque élection, vois journalistes et hommes politiques l’agiter comme un hochet pour se rassurer ? L’idée, c’est d’interroger un échantillon de population sur ses intentions de votes à l’approche d’un scrutin, afin de faire des prévisions au niveau national.

Petite devinette : quel est le point commun entre les sondages au Royaume-Uni, aux ÉtatsUnis et en France en 2016 ? Et bien ils se sont tous plantés sur des votes majeurs pour l’histoire de leur pays. Serait-ce contagieux ? Voici un petit résumé si tu n’as pas tout suivi.

Brexitera, brexitera pas ?

Le parti conservateur souhaite depuis des années renégocier la place du Royaume-Uni dans l’Union Européenne. David Cameron, à nouveau nommé Premier ministre en 2015, avance l’idée d’un référendum. Pour résumer, il espère que suffisamment de gens votent pour le Leave afin d’avoir un argument de poids pour discuter de nouveaux avantages avec le conseil de l’UE, mais pas la majorité pour ne pas avoir à envisager un vrai départ. Pari risqué, n’est-ce pas ? Les résultats s’annoncent serrés, mais tout le monde est confiant : le Remain l’emportera. Le 23 juin 2016, la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne est votée par ses citoyens à presque 52 %. C’est le premier de nombreux échecs de sondages en 2016.

lib_dem_anti-brexit_sign
Campagne pour le Remain du parti des Libéraux-Démocrates (centre-droit).

Un éléphant, ça trump énormément

Aux États-Unis, c’est le duel des titans : Hillary Clinton, ancienne ministre héritière d’une génération de politiciens, face à Donald Trump, magnat multimillionnaire de l’immobilier. Jusqu’à la veille de l’élection, un seul sondage donnait Trump gagnant face à Clinton.

Clinton l’héroïne, Trump le tyran : le consensus était total dans les médias, le bashing anti-Trump battant son plein depuis des mois. Et il a fait écran de fumée face à une réalité bien différente. Le 9 novembre 2016, le candidat républicain Donald Trump est annoncé gagnant.

republicanlogo
L’éléphant, symbole du parti républicain aux États-Unis.

« I love Péju » VS « Les jeunes avec Fillon »

Et en France alors ? Pendant la primaire de la droite, qui vise à élire le candidat à la présidentielle de 2017 représentant la droite et du centre, Alain Juppé est donné grand gagnant. Son rival des Républicains, François Fillon, est à peine crédité de 10 % des intentions de votes pendant la majeure partie de sa campagne. Le 27 novembre 2019, il est pourtant nommé vainqueur de la primaire avec plus de 66 % des voies. Une claque pour Péju ! Et pour les instituts de sondage…

La faute à qui ?

Qui est donc responsable de ces erreurs de chiffres ? Instituts de sondages, médias, électeurs ? La réponse entière ne tiendrait pas dans cet article, mais pour résumer, c’est la faute à la façon de mesurer. Les sondages, aussi séduisants soient-ils, ne mesurent qu’une partie de l’information et de sa diffusion. Les grands oubliés dans leur calcul ? Les jeunes, qui utilisent Internet pour communiquer, et où chaque petite voie fait écho à des milliers. Les vieux aussi, souvent isolés et maintenant ignorés par les nouvelles méthodes de sondages numérisés. Les sondages sont soi-disant à l’écoute… Mais de qui ?

2017 ?

En décembre dernier, François Hollande renonce à briguer un deuxième mandat aux élections présidentielles de 2017, contredisant à nouveau tous les sondages. Une fois encore, ces derniers se sont basés sur le passé pour prévoir l’avenir : Hollande est en effet le premier président de la Ve République à ne pas se représenter. Peut-être devraient-ils en prendre de la graine pour le futur : les élections du printemps 2017 ont une issue très incertaine. Beaucoup de gens, et surtout de jeunes, très inquiets pour leur avenir, ne savent plus quoi voter.

Oui toi petit(e) étudiant(e) nantais(e), c’est à toi que je parle ! Tu ne sais que choisir entre les Républicains et le Parti Socialiste, les Verts ou le Front National ? Va chercher les infos, n’écoute pas trop la télé : le paysage politique français est bien plus varié que ce qu’on te montre. Et je parie qu’en creusant un peu, tu trouveras un candidat qui porte tes valeurs. Ne laisse pas ceux qui n’ont pas les mêmes que toi parler plus fort. Et qui sait, peut-être aura-t-on une nouvelle surprise en mai 2017… Une bonne cette fois, s’il te plaît ?

Malina Robert || Le Comète

Des Roses en concert !

img_4105

En bref, je ne vais pas vous spoiler mon article sur le groupe Des Roses qui sortira en Janvier dans le magazine, ce serait dommage…

Mais il me parait indispensable de faire une parenthèse sur le blog « Le comète » pour annoncer que Des Roses passent en concert au stéréolux à Nantes le 17 décembre. Ils jouent en effet pour les rockeurs ont du cœur (organisateur de concerts caritatifs depuis 1988).

La musique que nous proposent Suzanne, son frère Louis Lemoine et leurs amis qui les accompagnent sur scène risque de vous enivrer. Les mélodies qui se dégagent de leurs instruments nous plonge dans le romantisme et la mélancolie.

Quoi de mieux en ce mois décembre ?

| Yona BARON

 

LE COMÈTE EN LIGNE | Première édition

Salut la compagnie !

On vous avait prévenu il y a quelques jours sur notre page Facebook : le Comète devient un bimestriel, à partir du mois de janvier, et il s’engage à publier un numéro en ligne en format PDF les mois où il n’y a pas de numéros papiers de prévu. En gros, ça s’organise comme cela.

Histoire d’inaugurer ce nouveau fonctionnement chaleureusement, on vous a concocté un Comète en ligne spécial Noël !

giphy
#excitation

Mais concrètement, de quoi ça parle ? Voici de quoi vous mettre l’eau à la bouche :

  • CULTURE : Tour du monde en traîneau pour découvrir quelques traditions de Noël !
  • BIÈRE : (on vous a déjà accroché, là, non ?) Découvrez les mystères de la Bière de Noël
  • VOYAGE : Échappée photographique au pays des Scottish et de leur marché de Noël
  • CINÉMA : Marre des téléfilms de Noël ? Découvrez Snow Cake !
  • SPORT : Le père Noël, en traîneau ? Pfft, dépassé ! Découvrez le ski-joëring !
  • CUISINE : Pour se caler devant son film de Noël, quelques recettes adaptées !

Alors, tentés ?

N’hésitez plus, un clic et vous pourrez découvrir tout notre contenu !

cover

comete-en-ligne-decembre

Petit conseil : plutôt que de le lire directement sur votre moteur de recherche, nous vous invitons à le télécharger et à le lire en « deux pages suivies », puisqu’il est normalement pile agencé comme il faut ! Ça ne sera que plus agréable !

En vous souhaitant de très joyeuses fêtes
(et une tonne de bonnes ondes pour vos examens),

L’équipe du Comète

WHO RUN THE WORLD? (Girls)

2200 euros, c’est le salaire de Monsieur Dupont. 1870 euros c’est le salaire de Madame Martin. Ils ont le même poste de travail. N’y a-t- il pas un problème ?

7 novembre 2016 à 16h34, c’est à partir de cette date et de cette heure que les femmes travaillent bénévolement. Ce n’est pas un élan de générosité venant des femmes de France, mais bel bien un problème d’inégalité salariale.

L’appel est lancé par l’association féministe Les Glorieuses. Cet appel est une invitation aux françaises à quitter leur travail le 7 novembre à 16h34 pour manifester contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

les glorieuses affiche officielle 7 novembre 16h34
Affiche officielle

Pourquoi le choix de cette date ? de cette heure ?

Si les femmes étaient payées autant que les hommes, elles pourraient s’arrêter de travailler à partir de cette date, et cette heure précise, et ce, jusqu’à la n de l’année. Cela illustre une différence de 15% entre les hommes et les femmes. Ce qui est énorme quand on sait qu’il faut attendre 2186 pour espérer une égalité salariale. Les Glorieuses annonce la couleur, il ne faut pas espérer, il faut agir, et maintenant. L’appel à la manifestation du 7 novembre dernier, malheureusement, n’a pas été à la hauteur du nombre de femmes qui travaillent.

Ce mouvement est inspiré du mouvement des islandaises le 24 octobre dernier. Une grande majorité ont quitté leur travail pour manifester dans la rue. La « journée non- travaillée des femmes» (« Women’s Day Off ») existe depuis 1975. Une initiative reprise en France mais également dans d’autres pays d’Europe. Malgré tout beaucoup de travailleuses n’ont pu se joindre à ce mouvement. Quitter leur poste sans prévenir l’employeur cela est considéré comme « abandon de poste » donc motif de renvoi. Bien entendu la grève est possible avec préavis, mais cela enlèverait tout le charme de cette action féministe.

Une étude menée par le cabinet Haye montre que les Françaises sont les plus ambitieuses du monde. Alors qu’attendons nous pour nous soulever face à cette inégalité ? Montrons notre ambition et rétablissons la logique des choses.

« A travail égal, salaire égal »

| Chloé Gornouvel

Magic is back, witcheeees!

Cinq ans après Harry Potter, c’est un tout nouveau film qui est sorti le 16 novembre dans nos salles : Les Animaux Fantastiques. Qui n’en a pas entendu parler ? Phénomène cinématographique mondial, il est tout simplement impossible d’avoir manqué la nouvelle : J.K Rowling troque sa plume contfantastic beasts movie posterre une casquette de scénariste, et nous propose de continuer notre voyage dans son univers magique, à travers une expérience en 3D ! David Yates, réalisateur des précédents films Harry Potter, collabore une fois de plus avec l’écrivaine, et réalise son œuvre. Mais cette nouvelle franchise suscite de vives interrogations : que raconte-t-il ? Est-ce un nouveau Harry Potter ?

Commençons par le commencement : Les Animaux Fantastiques raconte l’histoire de Norbert Dragonneau (en anglais Newt Scamander), jeune homme se rendant aux Etats-Unis non pas pour vivre le fameux Rêve Américain mais dans un but précis, qui nous sera dévoilé plus tard dans le film. Cependant, en plus de sa baguette, ce sorcier au style un peu loufoque trimballe avec lui une valise pleine de créatures magiques. Lire la suite

Un coup de Lumos sur Harry Potter et l’Enfant Maudit

Lumos… je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises…

J’allais m’acheter mes livres pour mon semestre de deuxième année de lettres modernes. Écrasée sous Rousseau, Voltaire et Diderot, je la vois cette couverture jaune, portant le nom du plus gros coup de cœur de ma vie, en très gros sur les affiches : Harry Potter. Ni une ni deux, je l’ai réservé dans ma librairie préférée (en français car mon anglais est à la limite du scandaleux). Et après de longs mois d’attente, le voilà entre mes mains.

Harry Potter and the Cursed Child book

J’avoue que j’attendais beaucoup de ce livre, j’étais consciente qu’il n’était pas RÉELLEMENT de J.K Rowling et bien que je ne savais pas vraiment quel rôle elle avait joué dans cette pièce de théâtre, j’en ai attendu beaucoup.

Lire la suite

The Cursed Child en 7 actes

Vous le savez très probablement déjà tous mais, fin juillet dernier, J.K. Rowling, en collaboration avec Jack Thorne, lançait une pièce de théâtre, sequel des tomes Harry Potter. Si un livre du script est sorti à la même date, offrant à tous la possibilité de lire les nouvelles folies du monde d’Harry Potter, certains ont eu la chance d’assister à une représentation ! Valérie, expatriée à Londres, fait partie de ces chanceux – et elle a eu la gentillesse de répondre à quelques questions, afin d’assouvir de très nombreuses interrogations. Que peut donc faire ressentir Harry Potter sur les planches d’un théâtre ?

royal theatre london cursed child
Le Royal Theatre, pour the Cursed Child

Attention, l’article qui suit comprend quelques spoilers d’Harry Potter and the Cursed Child ! Ils sont en gris, ne passez simplement pas la souris dessus pour ne pas risquer quelques révélations ! 

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑