Vous le savez très probablement déjà tous mais, fin juillet dernier, J.K. Rowling, en collaboration avec Jack Thorne, lançait une pièce de théâtre, sequel des tomes Harry Potter. Si un livre du script est sorti à la même date, offrant à tous la possibilité de lire les nouvelles folies du monde d’Harry Potter, certains ont eu la chance d’assister à une représentation ! Valérie, expatriée à Londres, fait partie de ces chanceux – et elle a eu la gentillesse de répondre à quelques questions, afin d’assouvir de très nombreuses interrogations. Que peut donc faire ressentir Harry Potter sur les planches d’un théâtre ?

royal theatre london cursed child
Le Royal Theatre, pour the Cursed Child

Attention, l’article qui suit comprend quelques spoilers d’Harry Potter and the Cursed Child ! Ils sont en gris, ne passez simplement pas la souris dessus pour ne pas risquer quelques révélations ! 

  • Commençons par le commencement : depuis quand es-tu plongée dans l’univers HP ? 

Tout a commencé en 2002 pour moi, je crois. À Noël. J’avais vu le premier film avant mais je n’avais pas accroché et puis j’ai vu la bande annonce du 2 et je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Peut-être la magie de Noël mais j’ai n’ai pas arrêté d’en parler. Et puis justement pour ce Noël-là, mes parents m’ont offert les trois premiers livres, que j’ai fini en 1 semaine et demie. Ça a été le début. J’avais 16 ans.

  • Tu avais entendu parler de The Cursed Child depuis longtemps ? 

Je crois que j’en ai entendu parler l’année dernière vers Septembre (NDLR : 2015) puisque j’avais déjà décidé d’aller en Australie (NDLR : mon invitée a passé quelques mois en Australie début 2016 avant de retourner à Londres) et du coup je me suis dit que je ne verrais pas la pièce.

  • Concernant cette pièce, tu es sûrement au courant de toutes les réactions qui ont suivi, avec tant d’indignés que d’excités que de blasés. Toi, tu avais hâte de la lire ou tu avais plutôt l’impression que ça devait s’arrêter à l’épilogue ? 

Étant fan de Harry Potter je voulais la lire parce que j’ai pensé que c’était du JK Rowling et que par conséquent ce serait une histoire sur laquelle on pourrait compter.

  • Tu es une des chanceuses qui a pu voir la pièce en vrai, jouée sur les planches du Palace Theatre à Londres. Question pratique, as-tu lu la pièce avant de l’avoir vue ?

Oui. J’ai commandé le livre mais le jour d’avant la sortie, je me suis rendue compte que je ne recevrais pas le livre à temps. C’était un dimanche. Alors je suis allée à l’ouverture de la librairie la plus proche et je l’ai acheté direct. Je l’ai fini avant la nuit tombée. Et j’ai reçu le livre que j’avais commandé deux jours après (je l’ai donné à mon meilleur ami).

  • Alors dis-moi, quelle scène était celle que tu avais le plus hâte de voir représentée ? 

Je crois que les scènes que je voulais voir étaient celles avec un ancien personnage… [spoiler]Rogue. Il était censé être mort, vous me dites qu’il réapparait, donc oui, je veux le revoir… et pourquoi pas le sauver.[/spoiler]

  • Quel était le personnage que tu avais le plus envie de voir incarné ?

NDLR : Si vous passez dessus, vous êtes un sorcier qui connaissez toute votre histoire par coeur : La fille de Voldemort. Pour les moldus, on parle ici d’un big retournement de situation ! Ça m’a paru gros comme une montagne de créer ça. Et j’avais espéré que de le voir jouer ferai passer la pilule. [spoiler]OK, Voldemort a une fille, avec cette personne… [/spoiler] Alors, oui je voulais avoir une raison pour y croire, un jeu, quelque chose qui m’emporterait dans leurs affabulations.

  • Selon les nombreuses critiques qui ont inondé les journaux la semaine de premières, cette pièce emporte totalement le spectateur dans un monde de magie. As-tu toi aussi été emportée par la magie, est-ce un pari réussi, que de mettre Harry Potter et son monde sur les planches ?

Je dois avouer que oui. Il y a des choses qui, je dirais, n’auraient même pas dû être écrite mais pour ce qui est de la magie, oh mon dieu oui. Le décor est juste magnifique. Si je devais avoir un doute sur Harry Potter au théâtre, je dirais qu’au moment où j’ai vu une des toutes dernières scènes, le doute a disparu. J’étais en larmes.

  • À présent, parlons de la scène et du personnage qui t’ont le plus charmée une fois joués ! Sont-ils les mêmes que ceux que tu attendais à lecture ? Dis-moi quel personnage t’as le plus touché, quel comédien tu retiens le plus, quelle scène te reste particulièrement en mémoire ?

Scorpius. Je crois que je suis tombée amoureuse du gamin qui le joue. J’avais un doute sur comment il allait être mais il est juste parfait. Et Drago. Les deux forment une paire géniale. Il n’y a rien à redire sur eux.

malefoy family cursed child
Drago et Scorpius Malefoy, interprétés par Alex Price et Anthony Boyle

Pour la scène, c’est celle où Harry revit la mort de ses parents. La façon dont elle est jouée au théâtre m’a donné des frissons. Meilleur qu’à la télé, qu’au cinéma, qu’en livre. Tu regardes les personnages devant toi. Eux même regardent dans la direction opposée : la scène du meurtre des parents. Tu sais qu’il n’y a rien derrière toi donc tu te concentres sur les personnes que tu vois. Mais justement, tu as les voix qui te parviennent de derrière et tu te retrouves au milieu de tout. Tu regardes Harry s’effondrer en larme et les autres aussi et tu peux te réciter ce qu’il va se passer mais l’émotion est tellement forte que tu oublies, tu le vis comme si c’était la première fois.

  • Septième et dernière question, pour garder le 7 fétiche de Harry Potter : maintenant que tu as lu et vu la pièce, qu’en conclus-tu de cette suite ? Déçue, enchantée ? Préférée jouée que lue ou détestée dans les deux cas ? Dis-moi tout !

Préférée jouée que lue définitivement. Enchantée par la magie et Scorpius et Drago. Et totalement déçue par le fait d’avoir mis le nom de JK Rowling sur ce qui est tout simplement une fanfiction. Ce n’est pas elle qui l’a écrite, ce n’est pas le canon. Et d’autant j’ai parfois passé des moments exquis à lire des fanfictions (comme Shadow) autant celle-là ne méritait peut-être pas ce rang-là. Il y a des milliers d’histoire qui ont plus de sens que celle-là. Alors oui, si je peux y retourner, je le ferai parce que tu passes une excellente après-midi. Il y a de la magie et Scorpius mais voilà. Tu t’arrêtes là. Il n’y a pas d’histoire qui pourrait la continuer.

Merci à Valérie d’avoir donné de son temps pour répondre à ces quelques questions !

Avec tout cela, votre enthousiasme ne peut qu’être titillé ! Avez-vu lu la pièce ? Comptez-vous le faire ? La critique de “mauvaise fanfiction” est souvent retrouvée pour cette pièce, et bien que je désapprouve certaines situations du script, je suis bien trop dans mon enthousiasme potterien pour en être totalement dégoûtée. Si vous souhaitez un autre point de vue avant de vous lancer, cette fois-ci du texte écrit, ça tombe bien ! Juliette vous a concocté un petit avis sur la pièce, c’est par ici dès demain !

Personnellement, je vous avoue tout : un de mes plus grands regrets sera probablement de ne pas avoir vécu à Londres pour voir aussitôt The Cursed Child. En attendant, je me repais de fanfictions, eh oui, mais aussi… des Animaux Fantastiques ! Ahh quelle joie que ce film ! Et, qu’ouïs-je ? On vous en a fait une critique ? Mais oui ! Ça sera par ici, plein de l’enthousiasme de Léa !

| Elissa ABOU MERHI
Publicités